Bloqué à Mendoza en attendant ma nouvelle carte bancaire, j’étais hier en ville quand soudain mon coeur s’emballe en apercevant un homme portant sur la tête le buff « Marathon des Sables » d’Hugo, dérobé avec les reste de mes affaires il y a maintenant presque 2 semaines. Je garde le type à l’oeil pendant qu’Isabelle – celle de l’article précèdent, et qui sera aussi dans le prochain… suspens !- appelle la police. Mais je suis repéré et le bonhomme s’éloigne. Quand il commence à courir, mes sandales de compète entrent en action et quelques passants m’aident aussi à le tenir tranquille en attendant l’arrivée des flics. J’espérais bien retrouver dans son sac quelques uns de mes effets mais il n’y avait à l’intérieur qu’un autre sac qui de toute évidence ne lui appartenait pas non plus. Quelques minutes plus tard au bureau de police c’est une belle surprise pour les 2 Suédoises qui viennent faire une déposition pour sac volé dans la zone piétonne…
Le type est en cellule pour l’instant, mes affaires toujours dans la nature, et les deux complices, qui ont essayé de faire diversion avant que j’attrape mon voleur, certainement déjà à nouveau en place au milieu des terrasses et des cyber bondes de touristes ou de passants dissipés le temps d’un café qui peut leur coûter fort cher…