J’ai repris la route, ou la route m’a repris. Comme une évidence.
Je viens d’arriver à Niamey, Niger.
Extrait de journal:
Dimanche 1er novembre 2009: vers Fada N’Gurma (Burkina)
Alors que je montais hier soir ma tente, le petit Aruna a garé son vélo sur le sentier qui le conduisait au village de Bogré. Après un temps d’hésitation il s’est approché et je lui ai fait visiter ma maison de nomade et montré comment j’allais dormir sur mon matelas gonflable. J’ai partagé quelques morceaux de patate douce après qu’il soit allé me chercher des pierres pour enfoncer les sardines. Ce matin, quand je pliais bagages aux aurores, il est réapparu alors qu’il allait remplir un bidon dans une mare proche pour arroser le jardin. Sans que je ne lui demande rien il a porté mes sacoches pour que je les accroche sur ma bécane. Nous nous sommes dit au revoir au bout du chemin qui débouchait sur le bitume.

The Vince' Family

Moi la sauter-elle....

Mothers ans sons, Niger

Jolie Peul