Apres qques jours au CAIRE, c’est reparti dans cette vallée du Nil, véritable océan de verdure, un gigantesque potager à l’ombre des palmiers (avec le désert tout proche), sur une petite route bien locale afin de s’imprègner de la vie locale, et dans la foulée invitation pour le dîner et le gîte, car ces gens sont vraiment très hospitaliers, mais on a perdu aux dominos, jeu très prise ici. Et le lendemain changement d’itinéraire afin d’avancer plus rapidement, sur cette route poste de police tous les 15, 20 km, et aussitôt avons été mis sous escorte policière, avec traversée de villages toutes sirènes hurlantes, voir klaxon, et depuis 3 jours cette présence devient de plus en plus contraignante, pas un moment sans avoir un policier derrière si ce n est 2 ou 3, et tous les soirs ils nous emmènent vers des églises orthodoxe coptes, chez qui nous sommes accueillis tels des rois, et partageons même la table de l’évêque de SOHAG, pour 2 jours. Mika estimant que son t-shirt était très sale, décida de le laver, et pour le faire sécher le mis sur le guidon mais celui ci décida de se coincer dans la roue, la bloqua et fit faire à Micka un salto avant, avec comme spectateur les policiers, qques bobo et une sacoche éventrée, mais ça continue. Désolé pour les photos il faudra attendre 2 ou 3 jours de plus.