Mon pays est vert, vert comme tu ne peux pas l’imaginer. Et touffu ! Les arbres forment de grosses boules et partout l’herbe est épaisse et grasse. Le matin, elle est fraîche et humide ; tu peux marcher dedans et te faire tremper jusqu’aux genoux, sans même avoir à penser aux serpents. L’eau aussi est toujours fraîche. Elle coule à flot au robinet, c’est facile quand tu as soif !
Le jour se lève aussi à 5h30, mais il ne se passe rien ou presque pendant au moins une heure, parce qu’on n’a pas besoin de profiter de la fraîcheur matinale. Ici on peut faire des footings à 11h du matin ou même à 4h de l’après-midi. (Non, je n’ai toujours pas de montre, mais les cloches de l’église me donnent l’heure.) Par contre, le soir est immense ! Le soleil traîne ses rayons jusqu’à 22h. Alors moi aussi je traîne dehors pour profiter jusqu’au bout de la lumière douce, parce que c’est tellement bon. Mais les rues du villages sont désertes. C’est très étrange malgré le jour, c’est peut-être la télé… En fait, on dirait que les journées sont trop longues.
A table je ne sais plus quoi manger tellement il y a de choses délicieuses sous mon nez.(Ca c’est aussi un peu grâce à ma Maman…) Si bien que ne sais même plus reconnaitre quand je dois m’arrêter parce que je n’ai plus faim.
Mon pays est beau et la vie y est douce. Tu l’aimerais, peut-être.

Mon nid