Nous voilà au Caire, et donc… en Afrique, après 7700km, et toujours avec notre co-cycliste allemand Sébastien. La traversée du Sinaï et l’ascension du mont du même nom, les nuits à la belle étoile dans le désert, et la traversée du canal de Suez sur un camion… via le tunnel trop étroit pour s’y aventurer à vélo. Le voyage nous entre dans la peau petit à petit, la vie de nomade aussi, nous sommes dans notre élément, avec chaque matin un paquet surprise à ouvrir : la journée à venir. Les jambes se moquent des bosses et du vent, elles font leur boulot, comme des chefs. La routine déjà ? Pas du tout, chaque matin est magique, avec un levé de soleil et un petit dej différent, les soirs aussi, ou l’emplacement idéal se présente naturellement, comme s’il n’attendait que nous, une cabane de pierre ou de tôle nous met à l’abri du vent, une dune de sable à l’abri des regards ou des lumières de la route. On vous sent tout près de nous, on espère que vous bénéficiez de nos rayons de soleil.
L'Afrique, deja!

desert egyptien

On triche? l'homme en bleu

detente...

Au Mont Sinai

un reve...une realite