le zrig (lait de chèvre ou de chamelle caillé et sucré) avec les nomades

Dans l'oasis de Terjit.

joyeux empilement La tikit, hutte traditionnelle.

dans le ventre de la grande chenille d'acier le ricin

De Nouâdhibou à Atar, des villes anciennes de l’Adrar à la toute jeune capitale Nouakchott, j’ai voyagé en Mauritanie, terre de nomades. Et le désert reste ma plus belle source d’inspiration. Une aspiration aussi : j’y reviendrai, c’est sûr.
C’est lui qui m’a soufflé ceci :
Sans repères, j’existe quand même. Et je suis dans la pierre et je suis dans les herbes. Dans le vent et dans le ciel aussi. Je n’ai plus chaud car je suis le soleil, je n’ai plus faim car je suis la terre. Et surtout, je n’ai plus peur ; car je veux tout ce qui m’arrive.