octobre 2015


Nous avons repris les vélos pour grimper les premières pentes de la plus grande chaine de montagnes du monde. Direction Darjeeling. Décidément, ce voyage est placé sous le signe du thé, après les plantations Lipton au Sri Lanka et les cultures soignées du même arbuste au Kerala. Certains font la route de la soie, nous faisons la route des thés. En automne, cela va de soi !
Voyage sous le signe des trains aussi puisque nous en avons maintenant pris un dans chaque pays visité. De plus, le Darjeeling Himalayan Railway menant à la « Queen of the Hills » – Darjeeling donc – ne fait qu’un avec la route : avec ses rails espacés de 80 cm seulement pour son « Toy Train » plus que centenaire (inaug. 1881 and yes, zis post is very British), la voie ferrée est littéralement posée sur le bord de la chaussée, croisant la route à maintes reprises pour longer tantôt le flan de la montagne, tantôt la falaise. Ce qui était d’ailleurs pour nous une garantie d’ascension douce et régulière. C’était sans compter sur les glissements de terrain qui obligent à prendre des « raccourcis » mortels…
Enfin, en haut, copain Jacques ! Je veux dire, jackpot ! Vue impériale (comme disait sans doute Queen Victoria à l’époque) sur le Khangchendzonga (rien a voir avec Jo Wilfried), 3ème sommet le plus haut de la planète, culminant, excusez du peu, à 8598 mètres.

Pour la suite du programme, après un petit tour dans l’état du Sikkim si nos jambes le permettent, nous allons faire une longue balade le long de la chaine himalayenne côté sud. Virée vers l’ouest d’abord jusqu’à Kathmandu, pour faire un nouveau visa indien (et comparer la ville visitée il y a presque 10 ans – cf ce même blog, archives : avril 2006 – avec celle d’après tremblement de terre). Retour par bus à la frontière est du Nepal, et contournement du Bangladesh craignos ces temps-ci par les états du nord-est de l’Inde, pour atteindre le nord de la Birmanie. Si vous n’avez rien compris, jetez un oeil sur une mappemonde, ça aide! 😉

Environs de Darjeeling

Environs de Darjeeling

Pas tres content le bonhomme

Pas trop content le bonhomme

Portrait

Lui, déjà plus

Nous y voilà...

Nous y voilà…

Et en vrai

Yes!

C’est en train que nous avons fait la grande remontée de l’Inde côté est, notre visa indien obtenu à Madagascar étant trop court. Si si, c’est vrai.
L’ancienne capitale de l’époque britannique à garde du charme et un certain cachet malgré l’état de délabrement avancé d’un grand nombre de ses bâtiments. En tout cas, malgré ses 13 millions d’habitants, on y circule et respire beaucoup plus facilement qu’à Chennai (Tamil Nadu), infernal point de départ de notre épopée ferroviaire.

Une rue à 5 h du matin

Une rue à 5 h du matin

Une autre rue, le soir

Une autre rue, le soir

L'Ambassador, made in Kolkata

L’Ambassador: made in Kolkata

Également pour se déplacer...

Également pour se déplacer…

Fils electriques et pompiers...

Fils electriques et pompiers…

Pas besoin de sacoches lui

Pas besoin de sacoches pour lui

Le Victoria Memorial

Le Victoria Memorial

Royal Enfield

Et la Royal Enfield dans la ruelle

Nous venons de faire une traversée de l’Inde! Bon, pas dans ses grandes largeurs, c’est clair. De Cochin à Pondicherry seulement. Ça veut dire à travers le Kerala d’abord, avec ses nombreuses églises et ses superbes plantations de thé qui n’ont rien à envier à celles du Sri Lanka, mais sacrement perchées dans les montagnes du cote de Munnar ! Puis, après une somptueuse descente de 20 km, à travers le Tamil Nadu et ses temples riches en sculptures et bariolés à souhait, qui racontent à la fois l’histoire des grandes dynasties de la région et témoignent de la ferveur hindoue passée et présente.
Pour notre part, notre bonne étoile nous à guidés, à notre arrivée dans le pays, vers Joseph. Une rencontre improbable alors que nous roulons depuis plusieurs heures dans un trafic insensé et tonitruant, à la nuit tombée, et sans savoir vraiment ou nous allons. Nous sommes arrêtés au milieu d’un croisement dans Fort Cochin quand surgit Joseph, tout transpirant mais fort enthousiaste : « Vous voyagez à vélo ! Je reviens d’un voyage de 8 mois à travers l’Asie moi aussi. Si vous ne savez pas ou dormir vous pouvez venir chez moi. » Il arrête son jogging et nous conduit à la maison familiale. Première nuit en Inde, dans une famille adorable et typique du Kerala, dans la mesure ou les 3 fils travaillent à Dubaï. Joseph reprend d’ailleurs l’avion le lendemain matin à 6 pour les Émirats après une pause de près d’un an. Rencontre in-extremis donc !
Thanx again Joseph and good luck for your new start in Dubai, please send our love to your kind family!
A l’autre bout de la traversée ouest-est, nous retrouvons avec grand plaisir Annick et Bertrand, qui m’avaient déjà si gentiment hébergé à Niamey (Niger) en 2009. Deux vies et deux carrières incroyablement riches qui sont pour nous une véritable inspiration ! Toutes nos amitiés à vous deux, et à une prochaine j’espère, en Bretagne, dans les Vosges ou ailleurs.
Sinon, pour ce qui est de la grande traversée sud-nord du pays, et bien je crois que nous allons prendre le train demain à partir de Chennai jusqu’à Calcutta, soit plus de 1500 km. Ainsi il en restera quand même encore plus de 1000 pour atteindre la frontière birmane à travers le Bangladesh, 1700 si l’on contourne ce pays pour aller flirter avec les contreforts de l’Himalaya entre le Darjeeling et les états du Nord-Est.

Thé dans le Kerala

Thé dans le Kerala

Offrande de cheveux à Vishnu

Offrande de cheveux à Vishnu

Théâtre traditionnel Katakali a Cochin

Théâtre traditionnel Katakali a Cochin


On s'amuse comme on peut quand la route est longue...

On s’amuse comme on peut quand la route est longue…

Intéerieur d'un temple à Trichy

Détail d’un temple à Trichy

A l'extérieur

Extérieur du temple

A l'abreuvoir

A l’abreuvoir

Enorme!

Enorme!

Lac du Kerala

Lac du Kerala

Marche des fleurs, Pondicherry

Marche des fleurs, Pondicherry

Et celui des légumes...

Et celui des légumes…

Avec Annick et Bertrand à Auroville

Avec Annick et Bertrand à Auroville

Bas-reliefs a Mamallapuram

Bas-reliefs a Mamallapuram