Il est sur notre terre une richesse gratuite.
Paradoxe vous dites, attendez ! je m’explique :
Il ne s’agira pas, cette fois, de vanter la nature
Bien qu’il s’agisse de celle de l’homme, fut-il dur.

Elle est gratuite car elle est à tous accessible,
Richesse parce qu’elle donne au cœur force et beauté
Et à l’âme, sa sœur, les mêmes qualités,
Qui sont autant de gages pour une vie paisible.

A l’état brut on ne la trouve, il faut du temps
Pour la forger, la polir, même auparavant
La faire naître, c’est dire, comme c’est enrichissant.

Mais parfois elle s’altère, en surface elle s’effrite
Ne reste alors dans l’air qu’une toute petite pépite.
Il faut savoir alors la saisir prestement

Pour lui rendre son lustre, pour la refaçonner
Afin, comme autrefois, qu’elle puisse autant briller.
Je ne suis pas bon alchimiste,
En la matière rien d’un artiste
Mais en or je vais essayer
De la retransformer
Aussi j’arrête là les sonnets,
Fi des alexandrins !
Il faut le rythme accélérer
Pour que tout finisse bien.
Car il est déjà tard
On est le 10 au soir
Et demain le 11 juin
Pour son anniversaire
A offrir je n’ai rien
Que ces rimes et ces vers
Qui ne sont pas bien beaux
Mais sont accompagnés
De toute mon amitié
Happy Birthday Arnaud !