juin 2012


Bertil, mon pote suédois, est venu me rendre visite aux Comores. 20 ans qu’on se connait, depuis notre année passée aux Etats Unis dans le cadre d’un programme étudiant d’échanges, ça fait plus de temps que les années passées avant de se rencontrer ! Merde, ça nous rajeunit pas ! Depuis cette année 92-93, il est venu plusieurs fois en France, je suis allé le voir en Suède, nous nous sommes vus en Allemagne quand j’y travaillais (si, si, c’est arrivé, en 97 je crois, un an), puis lui y a travaillé un temps et je suis allé lui rendre visite, nous avons voyagé aux Pays bas, et il est même venu passer des vacances en Guinée quand j’y habitais. Un fidèle donc ! La dernière fois, c’était en septembre 2005, lors d’une certaine fête donnée à Colmar pour un départ de tour du monde …
Il est arrivé aux Comores le 12 juin, bien joué ! (d’ailleurs ceux qui avaient parié sur mon 38ème anniversaire aux Comores l’an dernier ont gagné, et ils peuvent parier sur le 39ème aussi sans trop prendre de risques…) Et il est déjà reparti, rentré chez lui à Göteborg. Mais il nous a concocté une petite vidéo visible sur Youtube et dont je mets le lien au bas de cet article. Fête d’anniversaire et soirées improvisées guitares-bière, masque et tuba avec les dauphins et les tortues, ascension du Karthala avec les élèves de l’école française (j’encadrais), virée en vélo avec bivouac sur les plages paradisiaques du nord, soirées billards et foot avec l’euro… nous attendions évidemment avec impatience la rencontre Suède – France et ma foi je n’ai pas eu de quoi faire le malin. Mais la France a repris sa revanche au billard ! 😉
Voilà, avis aux amateurs, je suis encore là pour un an. Mais pour l’instant, c’est moi qui prend des vacances et qui part dans une semaine retrouver ma sirène chérie en Mer Rouge !

Vidéo (cliquez sur ce lien):passage de Bertil aux Comores

Bon, vous me direz, ça a l’air de sentir les vacances plus ou moins toute l’année là-bas. C’est pas faux. N’empêche que dans un mois, on y sera pour de bon, le mois de juillet pour plonger avec ma monitrice préférée dans la Mer Rouge, et le mois d’août sous les sapins des Vosges ; à moins que ce ne soit sur le GR20 corse, ou un peu des deux.
En attendant, les guitares sonnent les soirs, entre deux parties de tarot, billard et baignade les après-midi, rien de bien nouveau quoi. Et vous ?
Comme je n’ai pas grand-chose à vous raconter quand je ne suis pas énervé, voici quelques photos d’ici et de Mada.