juillet 2006


De l’enfer, il ne reste peut-être plus que … la température ! Le vert, lui, est absolument partout, déclinant toute sa palette entre les champs de canne à sucre, les incontournables rizières, les bananiers et même les casques « coloniaux » kakis portés par les milliers de motocyclistes envahissant les rues des villes. Tout ça confirmerait plutôt que le paradis est bien sur terre !
Hanoi et son architecture française aux façades jaunes et volets verts, ses rues bordées d’arbres pour offrir de l’ombre à sa population grouillante entre marchés aux fruits et terrasses des cafés, autre héritage français, me donnent l’impression d’être en vacances quelque part dans le sud de la France. Et en plus on trouve partout au Vietnam de la bière pression et du vrai café ! Servis dans les deux cas avec des glaçons, mais tout ce qui peut donner sensation d’un peu de frais est plus que bienvenu ! De quoi renouer avec mes vieilles addictions, sans parler des sourires généreux des jolies filles…

Innondations a Nanning (Chine du sud)

ramboutans, sorte de litchis

Halong

cherchez le photographe

excursion en baie d'Halong

maison moderne au Vietnam dans Hanoi

sympatique monture j'ai fait le Vietnam!

Qu’est-ce qui est vert avec des points verts, et qui a un bâton dans le c.. ?
a- une grenouille à la broche ?
b- un martien homosexuel ?
c- une glace chinoise ?

Réponse c : la glace aux petits pois ! Si, si, ils l’ont faite ! Et c’est même pas degueux du tout ! Renaud avec sa glace à la viande hachée n’aurait-il rien inventé ? Les surprises gastronomiques ne sont pas finies…

Sinon, tout aussi risible après coup : je me suis fait arrêter et emmener au poste par la police chinoise pour la troisième fois depuis mon entrée dans ce pays, pour circuler en zone interdite aux étrangers. Mais cette fois ci je ne m’en suis pas sorti aussi facilement. Apres explications, rapport, empreintes digitales, inspection des bagages et même visualisation de mes photos, on m’a mis dans le premier train pour quitter la région. Ainsi ai-je été « déporté », pestant, de 300 km. Enfoirés !

Bon, ça m’a mis sur la route d’Hervé, autre français à vélo (http://hleduc.tdmvelo.free.fr) sur la route, lui, depuis 28 mois et avec peut être encore… 4 ans devant lui ! Nos anecdotes, pourtant, étaient tellement similaires que l’on pourraient croire qu’on a croisé les mêmes personnes. A la base, toujours des invitations spontanées, de la gentillesse et de la générosité à gogo. Ce ne sont donc pas des hasards…

Allez à plus, et au revoir monsieur Zidane !

Guilin

Les terrasses de Ping'an

Cherchez l'erreur...

Pont centenaire de la minorite Dong terrain glissant!

Quand le riz est mur. shopping for chapeaux