avril 2006


Nous voilà de retour à Katmandou, ou nous avions laissé nos montures, pour un voyage dans un autre monde, un monde ou il n’y a pas de routes, ni voitures, vélos ou autres engins à roues.
Cet endroit, la vallée de Khumbu, très encaissée, avec au fin fond l’Everest et une rando de 12 jours, avec sommet à 5357m, et col à 5368m, tout ceci sur une neige, tombée sur les rhododendrons fleurissant.
J’ai eu l’impression de ne pas être en 2063, mais plutôt en 1063, car les lodges (refuges améliorés), chauffés à la bouse de yak, mais pas les chambres, il y faisait pas plus de 2 degrés au réveil, et le seul moyen de locomotion et de transport, c’est les pieds.
Pour ravitailler les villages et seconder les expéditions et trekkeurs, ainsi que pour les constructions, des porteurs, marchants pendant des heures, plusieurs jours, avec sur leurs dos des hottes (pas celle du Père Noël, ni celle des viticulteurs alsaciens), souvent plus lourdes que leur propre poids voir le double, ou plus encore, gravissant la montagne, afin de subvenir à leurs besoins, pour un salaire dérisoire.
Ce monde, sans stress, vivant en harmonie avec la nature, si dure en ces lieux, mais si beau et cruel aussi, j’aurais plaisir à le revoir, et je vous le recommande.

Everest

Vallé de Gokyo, et panorama de plus de 6000m

Gokyo et son lac d'altitude

Rhododendrons en fleurs, sous la neige

YAK ou YETI ?

Passage obligé et protegé par des drapeaux à prières muticolore

porteurs livreur de panneaux de construction

rocher et drapeaux a prieres

Et oui, aujourd’hui c’est nouvel an à Katmandou et dans tout le pays ! Non, je n’ai pas fumé, et nous venons donc de passer en 2063 d’après le calendrier népalais !
Bref, nous avons quitté l’Inde et son vacarme infernal pour entrer dans un Népal figé dans une grève générale. Du coup, plus un véhicule motorisé et la route juste pour nous. Le bonheur ! Nous avons attaqué de pieds fermes les contreforts de l’Himalaya, avec une première ascension de … 52 km pour atteindre la capitale ! Mais le calme des montagnes avec ses cultures en terrasses, ses forêts et les sourires sincères des hommes et des femmes dans les plus minuscules hameaux valaient bien cet effort. Katmandou est un peu plus agitée, avec ses batailles rangées quotidiennes et sanglantes de manifestants pour la démocratie contre forces de l’ordre. Mais plein de touristes quand même et donc de commerces ouverts : on a enfin pu se faire le jambon-beurre rêvé depuis si longtemps !!

bye bye India...

temple a Kathmandu

dans les montagnes bouilles nepalaises

autre bouille, pour les plus grands... ben ouais, toujours a velo!

oo
galettes de bouses grands echassiers inconnus

tondeuse bio

taj mahal

parade elephantesque

bohemiennes locales ...

vue interieur d'un palais

petit palais

Page suivante »