La vie à Madagascar (2018-2021?)


En attendant un nouvel appareil photo, c’est toujours Johan qui documente…

Fleurs de poireaux ou fleurs d'oignons?

Fleurs de poireaux ou fleurs d’oignons?


Rizières et miroirs

Rizières et miroirs


Murs en briques de terre cuite et toit de chaume

Murs en briques de terre cuite et toit de chaume


La chambre?

La chambre?


Ravito bienvenu!

Ravito bienvenu!

Le weekend, c’est sortie VTT avec Johan. Et Johan c’est… un ancien collègue du lycée Deck de Guebwiller, perdu de vue depuis une 20aine d’années et retrouvé ici au collège français de Fianarantsoa! Le monde est petit. Comme il est là depuis un moment, c’est lui qui fait le guide et qui me fait découvrir ses circuits préférés. Le pied! Qu’il faut d’ailleurs avoir ferme quand on traverse les ponts de la campagne malgache…

Johan dans son élément

Johan dans son élément

C'est mon tour...

C’est mon tour…

Photos: Johan Bonne

Photos: Johan Bonne

Il y a une dizaine d’années j’écrivais sur ce blog « Objectif Madagascar » au cours de ma traversée de l’Afrique, parce que j’avais compris qu’au cours de ce 2ème grand voyage à vélo il me faudrait me poser un moment. Descendre de ma monture pour retrouver un peu de vie sociale, pour retravailler aussi afin de pouvoir poursuivre le périple. J’avais donc visé Madagascar, alors que je ne connaissais pas du tout la grande île, mais parce que tout ce que j’en avais entendu dire faisait rêver. La hasard des bateaux et des rencontres m’a fait rester en chemin aux Iles Comores, ce que je ne regrette en rien, ce n’est pas ma femme qui me fera démentir. De là-bas je, nous, avons pu venir visiter à plusieurs reprises les terres malgaches, des Hauts Plateaux aux côtes des l’est ou de l’ouest. Chaque fois j’y ai adoré l’atmosphère, y retrouvant même sur les hautes terres, après tant d’années d’exile, un petit air de mes Vosges natales. Notamment dans la rondeur des montagnes et la délicieuse odeur des feux de bois, les fraîches nuits d’hiver austral. Et puis voilà, comme la vie me l’a souvent montré, à rêver très fort et à exprimer ces rêves, ils finissent par se réaliser. Alors que j’avais rempli des dossiers pour les 4 quatre coins de la planète, c’est le collège de Fianarantsoa qui a répondu à l’appel. Depuis quelques semaines, et si tout se passe bien pour trois ans encore, je peux à ma guise battre la campagne malgache, traverser les villages de briques en terre cuite, explorer à pied ou à VTT les forêts et les rizières de la région. Et comme pendant nos deux années en France nous avions eu envie, après les terres et les mers, d’explorer les airs à la voile, et bien il se trouve ici un expert en parapente qui se fait un plaisir de partager sa passion. Premiers cours dans quelques jours…

IMG_20180902_103421
IMG_20180902_143645
IMG_20180902_105010
IMG_20180902_134517
IMG_20180902_154235
IMG_20180902_143810
IMG_20180902_111311

Nadhia sur les hauts de Fianar

Nadhia sur les hauts de Fianar